Follow TV Tropes

Following

Fr Jeu Video / Animal Crossing

Go To

https://static.tvtropes.org/pmwiki/pub/images/rsz_animal_crossing.png

Advertisement:

À la base sorti au printemps 2001 sur Nintendo 64 sous le nom de Doubutsu no Mori au Japon, le reste du monde est plus familier avec la version GameCube, Doubutsu no Mori+, sorti en Europe en 2004 sous le nom de Animal Crossing.

Animal Crossing est un jeu de "simulation de vie" simple comme bonjour mais addictif à souhait. Vous incarnez le seul humain dans un petit village d'Humanimaux rigolos. Des pélicans travaillent à la poste, des sœurs hérissons tiennent un magasin de vêtements, un hibou entomophobe s'occupe du musée, et un renard roublard essaie de revendre des objets suspects. Les autres voisins sont un assortiment d'autres espèces qui vont et viennent, pouvant aller des chiens aux chats, des éléphants aux poulpes, et bien d'autres, chacun d'entre eux présentant l'un de six à huit types de personnalités.

Advertisement:

Il vous faudra rembourser le prêt que vous a fait le marchand / agent immobilier local (un tanuki appelé Tom Nook) pour payer votre maison grâce à la monnaie locale, les clochettes. Pour ceci, vous pouvez chasser des insectes, pêcher des poissons, cueillir des fruits, fouiller les poubelles, ou vendre les cadeaux que vous feront vos voisins. Vous pouvez également dépenser cet argent pour vous acheter des nouveaux vêtements ou des meubles pour votre maison. Faites cependant attention, car le jeu progresse en temps réel selon l'horloge interne de la console : vos voisins seront endormis à certaines heures, les magasins n'ouvrent qu'à des horaires précis, la plupart des insectes et des poissons ne peuvent être trouvés qu'à certains moments de l'année, et de nombreux évènements ont lieu à des dates précises. Certes, vous pouvez redémarrer la console pour retenter votre chance, mais vous risquez alors de recevoir la visite d'une taupe très en colère.

Advertisement:

Le jeu a eu droit à plusieurs suites, chacune amenant son lot de nouveautés. Animal Crossing: Wild World sur Nintendo DS ajoute de nouvelles fonctionnalités telles que la possibilité de se coiffer, des accessoires et chapeaux à porter, de nouveaux objets à collectionner, la possibilité de jouer avec des amis en Wi-Fi, et des interactions plus poussées avec les voisins. Animal Crossing: Let's Go to the City sur Wii ajoute la possibilité de visite un centre-ville où la plupart des magasins temporaires des jeux précédents (comme ceux de Carla et Rounard) se sont établis de façon permanente, et permet lui aussi de jouer en ligne avec des amis via Wi-Fi. Animal Crossing: New Leaf sur Nintendo 3DS nomme le joueur maire de la ville, et permet de mettre en ligne sa ville pour que d'autres joueurs puissent la visiter à tout moment. Animal Crossing: New Horizons sur Nintendo Switch permet à nouveau de rendre visite aux autres joueurs via le jeu en ligne.

Un film d'animation basé sur Wild World est sorti au Japon en 2006 ; il n'y a actuellement aucune localisation prévue.

La franchise est représentée dans la série Super Smash Bros.. À l'origine, Animal Crossing n'était représenté que par quelques Trophées dans Melee. Vinrent ensuite le stage de Smash Ville dans Brawl, ainsi que M. Resetti en tant que Trophée Aide. Le Villageois fut le premier personnage jouable issu de la série, introduit dans for 3DS & Wii U, accompagné de Marie en tant que Trophée Aide et costume pour Mii, et des stages Ville & Centre-ville et Tortiland. Marie devint un personnage jouable à son tour dans Ultimate, aux côtés d'Amiral comme Trophée Aide et de nombreux Esprits issus de la série.

La série a également un mini-jeu dédié dans Nintendo Land, "Animal Crossing : La Fête des Bonbons". Elle fait aussi une apparition dans Mario Kart 8, où le Contenu Téléchargeable propose deux Villageois et Marie comme personnages jouables, ainsi qu'un circuit basé sur la série.


Jeux de la franchise :

    open/close all folders 

    Première génération 
  • Dōbutsu no Morinote  (Nintendo 64 ; 2001 JP) : À l'origine prévu pour le 64DD, une extension de la Nintendo 64 permettant de lire des jeux sur disques magnétiques et incluait une horloge interne, mais le développement passa sur la console de base suite à l'échec commercial du 64DD. La cartouche inclut une horloge interne alimentée par batterie, une fonctionnalité unique parmi les jeux N64.
  • Dōbutsu no Mori+ (GameCube ; 2001 JP) : Utilise désormais l'horloge interne de la Nintendo GameCube, et ajoute de nouveaux personnages et activités, davantage d'objets de décoration (tels que des jeux NES jouables), et un compatibilité avec l'accessoire e-Reader.
  • Animal Crossing (GameCube ; 2002 US, 2003 AUS, 2004 EUR) : Une version localisée de Dōbutsu no Mori+ comprenant de multiples améliorations, dont de nouvelles célébrations basées sur des fêtes occidentales, et une compatibilité améliorée avec l'accessoire e-Reader.
  • Dōbutsu no Mori e+ (GameCube ; 2003 JP) : Inclut tous les ajouts de la version localisée, et encore davantage de contenu supplémentaire.

    Seconde génération 
  • Animal Crossing Wild World / Oideyo Dōbutsu no Mori (Nintendo DS ; 2005 JP/US/AUS, 2006 EUR, 2007 KOR) : Occulte plusieurs fonctionnalités (dont les jeux NES) en faveur de la possibilité de jouer en ligne à l'aide de codes amis. Toutes les fêtes ont été changées. Le puits des vœux, les hauteurs et contrebas, et l'île ont disparu, et le joueur arrive désormais par taxi, la gare ayant été remplacée par les portes de la ville par lesquelles les joueurs passent pour se rendre visite. Introduit également l'effet de "rouleau" pour lequel la série est connu. Le jeu est également compatible avec les Nintendo Zones, le seul moyen d'obtenir des singes comme habitants (les rendant de fait impossibles à obtenir dans les pays où le service n'existait pas). À noter que le jeu en ligne était également zoné, à cause des différences d'encodage des caractères et de taille des structures de données.
  • Gekijōban Dōbutsu no Mori (Film ; 2006 JP) : Un film d'animation basé sur Wild World, et centré autour d'une fille humaine nommée Ai qui s'installe dans une ville peuplée d'animaux et essaye de s'adapter à sa nouvelle vie. Le film calque le jeu d'origine en se présentant comme une succession de tranches de vie.

    Troisième génération 
  • Animal Crossing Lets Go To The City / Machi e Ikouyo: Dōbutsu no Mori (Wii ; 2008 INT) : Introduit en plus de la ville la possibilité de visiter un centre-ville remplie de différentes boutiques, tirées des jeux précédents ou entièrement nouvelles. Le joueur arrive maintenant par un bus, qui permet également de se rendre au centre-ville. Le jeu en ligne est de retour, et le jeu est le premier de la Wii à permettre le chat vocal et le premier de la série à permettre aux versions japonaises et occidentales du jeud e se connecter entre elles. Le multijoueur local est géré en téléchargeant les données de voyage vers une Nintendo DS. Les fêtes sont de retour, et diffèrent selon la version du jeu ; il est possible de participer aux fêtes des autres régions en visitant une ville de ladite région via le jeu en ligne. Les zones en hauteur et en contrebas font aussi leur retour.

    Quatrième génération 
  • Animal Crossing New Leaf / Tobidase Dōbutsu no Mori (Nintendo 3 DS ; 2012 JP, 2013 INT) : L'opus qui marque le plus de changements depuis Wild World. Cette fois-ci, le joueur est le maire de la ville. Le jeu comprend de nombreuses nouvelles fonctionnalités : plus de vêtements et de personnalisation, des meubles pour les murs, et même de la nage. Le bateau et l'île font leur retour (mais avec une fonction totalement différente), le train est à nouveau le moyen de transport entre les villes, et le centre-ville de Let's Go to the City est devenue la Rue Commerçante, à laquelle il est possible d'accéder directement depuis la ville elle-même.
    • Animal Crossing: New Leaf: Welcome amiibo / Tobidase Dōbutsu no Mori amiibo+ (Nintendo 3DS ; 2016 INT) : Une réédition de New Leaf avec une mise à jour incluse, disponible gratuitement depuis l'eShop aux joueurs possédant le jeu de base. La mise à jour ajoute une compatibilité avec les amiibos, spécifiquement les cartes et figurines Animal Crossing, ainsi que celles d'autres séries comme Splatoon et The Legend of Zelda. Comprend également de nombreuses améliorations et ajouts listées sur le site officiel du jeu.
  • Animal Crossing Plaza / Dōbutsu no Mori: Komorebi Hiroba (Wii U ; 2013 INT) : Une application gratuite permettant aux joueurs de poster sur Miiverse, avec notamment un tag pour chaque villageois, de poster des captures d'écran de New Leaf via une carte SD, et de partager leurs codes oniriques. Elle fut retirée de l'eShop en 2014 suite à l'intégration du Miiverse depuis la 3DS.
  • Animal Crossing Happy Home Designer / Dōbutsu no Mori: Happīhōmudezainā (Nintendo 3DS ; 2015) : Réutilise le moteur de New Leaf pour placer le joueur dans la peau d'un décorateur d'intérieur avec pour mission de décorer les maisons des villageois selon leurs préférences. Compatible avec des cartes amiibo permettant à de nouveaux villageois de quérir l'aide du joueur et de visiter les maisons déjà décorées.
  • Animal Crossing: amiibo Festival / Dōbutsu no Mori: amiibo Fesutibaru (Wii U ; 2015 INT) : Un spin-off dans lequel les joueurs utilisent des figurines amiibo pour contrôler des personnages de la série dans un jeu de plateau. Le but est de collecter le plus de "points bonheur" en gagnant de l'argent et en participer à des évènements aléatoires, comme rencontrer un joueur et partager son argent avec lui, ou initier un évènement spécial en rendant visite à un villageois.
  • Animal Crossing Pocket Camp / Dōbutsu no Mori: Poketto Kyanpu (Mobile ; 2017 INT) : un spin-off pour appareils mobiles dans lequel le joueur gère et décore un camping pour que celui-ci soit visité par les villageois.

    Cinquième génération 
  • Animal Crossing New Horizons / Atsumare Dōbutsu no Mori (Nintendo Switch ; 2020 INT) : Un opus apportant encore plus de changements que New Leaf. Le joueur explore une île déserte, rassemble des ressources pour créer des outils et des meubles, et finit par développer sa propre communauté. La Rue Commerçante disparaît, le joueur devant progressivement ajouter de nouvelles boutiques pour faire grandir son camp en une véritable ville. La gare laisse place à un aéroport, utilisé pour visiter les îles des autres joueurs et des "îles mystères" aléatoires de rareté variable. La personnalisation du joueur et du terrain est grandement améliorée : le joueur peut changer d'apparence à tout moment devant un miroir ou une penderie, et l'île peut être terraformée au fil de la progression. New Horizons est aussi le premier jeu à être traité comme un service continu, introduisant des évènements, des gammes de meubles, des améliorations, des boutiques, et des personnages des jeux précédents via des mises à jour mensuelles, afin de préserver la longévité du jeu et d'empêcher les joueurs de tricher en trafiquant l'horloge interne. De plus, certains personnages au rôle désormais obsolète (comme Charly, Serge et Risette) l'ont vu changer pour participer à différentes célébrations, et ces dernières durent désormais plusieurs jours avec un évènement principal ayant lieu le jour même de celles-ci.


La série présente des exemples de :

  • Briser le Quatrième Mur : Dans tous les jeux, les Resettis. Si vous quittez sans sauvegarder ils apparaîtront quand vous redémarrerez pour vous débiter des tirades de plus en plus longues à propos de l'importance des sauvegardes. Ils vous demanderont même parfois d'écrire une lettre d'excuse.
  • Caméo Anticipé : Kéké Laglisse (sous son nom japonais de Totakeke), Tom Nook, et Resetti apparaissent en tant que trophées dans Super Smash Bros. Melee, leur jeu d'origine étant indiqué comme « Sortie prochaine ».
  • Écran Titre Interactif : À partir de Wild World, l'écran titre montre la ville du joueur, qui sera forcément différente pour chaque exemplaire du jeu.
  • Lapin de Pâques : Albin, qui apparaît chaque année lors de la Fête des œufs et qui, apparemment, déteste son job. Il vous demandera poliment de ne pas faire attention à la fermeture éclair dans son dos…
  • Mode des Fêtes : Les conifères et les arbres non-fruitiers ont des lumières pendant les vacances de décembre.


Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report