Follow TV Tropes

Following

Fr / Survival Horror

Go To

Il s'est passé un truc bizarre, et tous les habitants de la ville / du monde ont été tués puis ressuscités avec un grand appétit de chair fraîche, ou bien les meurtriers ont envoyé des sbires à votre recherche. Votre objectif : Survivre avant l'arrivée des secours ou avant d'avoir atteint une sortie. Vous allez frôler la mort aux mains d'horribles créatures. Des monstres vont traverser des vitres pour vous avoir. Parfois, vous devrez même combattre ces créatures ou vous enfuir. A d'autres moments, vous serez cachés dans l'ombre en priant pour que le monstre ne vous remarque pas en passant.

Advertisement:

Un peu comme pour le Postmodernisme, le Survival Horror n'est pas un genre bien défini en lui-même : c'est plutôt un mélange flou d'Horreur et de Jeu à la Première—ou Troisième Personne. Beaucoup de jeux se rapprochent du Jeu d'Aventure dans leur gameplay, l'accent étant mis sur les énigmes plutôt que sur le combat. Il vous faudra trouver comment survivre au désastre et réussir à résoudre les énigmes dans un climat tendu où tout peut arriver.

Il est important de noter qu'avoir énormément de monstres, de zombies et/ou de démons ne fait pas d'un jeu un Survival Horror, même s'il fait un peu peur. A l'inverse, bien que Portal nous montre Chell se battant pour sa survie sans vraie arme face à un adversaire terrifiant, ce n'est pas un titre de Survival Horror.

Le protagoniste typique du Survival Horror sera un [Action Survivor] ou un [Non Action Guy] faible au combat, là où on aurait un type balèze dans les jeux de tir. Il n'y a aucune pénalité à ne pas tuer les ennemis qui ne sont pas des boss, et les munitions sont parfois tellement rares et les ennemis tellement résistants que la meilleure tactique sera l'esquive plutôt que la confrontation, à la manière d'un Jeu d'Infiltration. Le combat sera même parfois quasiment ou complètement inexistant. Le joueur échappe plutôt à un monde peuplé d'Araignées Démoniaques, ou se retrouve à jouer à cache-cache avec un unique ennemi invincible. Si la première réaction qu'on a en croisant un monstre n'est pas de le cribler de balles mais plutôt de s'enfuir en courant pour aller se cacher avant de se faire tuer, on a sûrement un Survival Horror.

Advertisement:

En général, un jeu décrit comme Action Horror n'est pas un Survival Horror. Resident Evil 4, par exemple, a beau garder l'atmosphère des anciens jeux, il file des réserves énormes de munitions et d'équipement au joueur, ce qui en fait un différent genre que ses prédécesseurs Anté-Exemples. Le niveau de désespoir du protagoniste est généralement un bon indice : s'il est oppressé et que ses problèmes semblent insignifiants pour un jeu d'action (rareté des munitions et des ressources, ennemis extrêmement forts et létaux, objectifs énormes…) vous avez peut-être un Survival Horror.

Exemples de jeux Survival Horror :
Metro 2033, Manhunt, Silent Hill, ZombiU : progatoniste(s) submergé(s), atmosphère oppressante et nécessité de bien gérer ses ressources (munitions, santé…)

Advertisement:

Exemples de jeux non Survival Horror :
Halo, Doom, Half Life 2, Resident Evil 4, Left 4 Dead et cætera : malgré le contenu effrayant, n'importe quel combat peut être gagné et il y aura toujours assez de munitions et de ressources pour gagner la plupart des scénarios.


Jeux Survival Horror :


Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report