Follow TV Tropes

Following

Fr Notes Utiles / Bisexualité

Go To

https://static.tvtropes.org/pmwiki/pub/images/usefulnotesbisexual.png
Drapeau de la fierté bisexuelle (conçu par Michael Page, 1998 environ)
Advertisement:

Le mot "bisexuel" est quasi-toujours utilisé en tant qu'adjectif (contrairement à "homosexuel" et "transsexuel", qui sont souvent utilisé à tort en tant que noms), mais assez souvent utilisé en tant que nom au pluriel ("les bissexuels"). Il est régulièrement abrégé en "bi" en argot. "Bisexuel" ne signifie ni hermaphrodite, ni transgenre ; il s'agit d'un terme désignant une orientation sexuelle, et non pas une identité de genre.

La définition du terme est la suivante : contrairement aux personnes hétérosexuelles et homosexuelles, qui ne sont attirées que par les personne du même genre ou du genre opposé respectivement, les personnes bisexuelles sont attirées par les personnes du même genre et du genre opposé. Notez bien que cela ne signifie pas que les personnes bisexuelles sont forcément polyamoureuses, avec des personnes de genres différents, pas plus qu'une personne qui est attirée par des personnes de différentes couleurs de cheveux n'est forcément polyamoureuse avec des partenaires de chaque couleur de cheveux.

Advertisement:

De même, une personne bisexuelle avec un partenaire du sexe opposé n'est pas "devenue hétéro", et une personne bisexuelle avec un partenaire du même sexe n'est pas "devenue gay". C'est ce que les personnes ressentent qui détermine leur orientation sexuelle, et non pas ce qu'ils font. Même une personne qui n'a eu de relation qu'avec des personnes d'un seul genre est bisexuelle du moment qu'elle est attirée par un autre.

Comme le montre la confusion entre bisexualité et polyamour mentionnée ci-dessus, l'attraction envers plusieurs sexes peut être perturbante pour les personnes non-bisexuelles, du fait de la tendance humaine à préférer raisonner en termes d'extrêmes opposés clairement délimités : noir et blanc, gauche et droite, masculin et féminin, hétérosexuel et homosexuel. Cela a causé la propagation de l'idée répandue que la bisexualité n'existe pas, et que les bisexuels sont au choix des hétérosexuels qui se font des illusions, ou des homosexuels qui se voilent encore partiellement la face. Les personnes bisexuelles, bien entendu, considèrent cela complètement stupide. Une autre idée reçue est que la plupart des bisexuels ne sont pas réellement attirés par les deux sexes, et font seulement semblant de l'être pour attirer l'attention. Il va sans dire que les personnes se comportant ainsi sont assez mal vues des personnes véritablement bisexuelles.

Advertisement:

Par ailleurs, être bisexuel ne signifie pas forcément être autant attiré par tous les sexes, sans préférence aucune. Il existe de multiples degrés de bisexualité, allant de prédominamment hétérosexuel à prédominamment homosexuel, comme le montre l'Échelle de Kinsey :

  • 0 — Attiré·e uniquement par les personnes du sexe opposé, et pas du tout par les personnes du même sexe.
  • 1 — Attiré·e principalement par les personnes du sexe opposé, et occasionnellement par les personnes du même sexe.
  • 2 — Attiré·e par les personnes des deux sexes, avec une préférence pour les personnes du sexe opposé.
  • 3 — Attiré·e par les personnes des deux sexes, sans préférence pour l'un ou l'autre.
  • 4 — Attiré·e par les personnes des deux sexes, avec une préférence pour les personnes du même sexe.
  • 5 — Attiré·e principalement par les personnes du même sexe, et occasionnellement par les personnes du sexe opposé.
  • 6 — Attiré·e uniquement par les personnes du même sexe, et pas du tout par les personnes du sexe opposé.
  • X — Asexuel·le, ne ressentant d'attirance pour aucun sexe.

Le 0 représente l'hétérosexualité. Le 6 représente l'homosexualité. Les chiffres de 1 à 5 représentent tous la bisexualité. À vrai dire, certains pensent que les "véritables" hétérosexuels et homosexuels sont plus rares qu'on ne le pense, et que la plupart de gens sont au moins en partie bisexuels ; cette idée se retrouve dans des schémas tels que [Even The Guys Want Him], [Even The Girls Want Her], et [If Its You Its Okay]. Les personnes situées à 1 ou 5 sur l'Échelle de Kinsey sont parfois désignés par les néologismes "bicurieux" ou "hétéroflexible"/"homoflexible", ceux-ci pouvant prendre part à des relations bisexuelles par simple expérimentation.

Les personnes situées à X sur l'Échelle sont asexuelles, et ne ressentent pas d'attirance sexuelle envers l'un ou l'autre sexe, mais ils peuvent ressentir une attirance romantique. Cela peut aussi s'appliquer aux personnes bisexuelles ; des termes comme hétéroromantique, homoromantique, biromantique, et aromantique existent du fait de la distinction entre l'orientation sexuelle et sentimentale. Des personnes attirées sexuellement par plusieurs sexes mais attirés sentimentalement par un seul ou aucun se décriraient ainsi comme bisexuels hétéroromantiques, bisexuels homoromantiques, ou bisexuels aromantiques selon cette terminologie, par opposition aux bisexuels biromantiques. Une personne asexuelle biromantique peut se considérer elle-même comme "bi".

Une autre remarque importante est que même si les bisexuels sont attirés par les hommes et les femmes, ils ne sont pas attirés par tout le monde (pas plus que les personnes hétérosexuelles ne sont attirées par toutes les personnes du sexe opposé), et ne désirent absolument pas "sauter tout ce qui bouge". Les personnes bisexuelles sont attirées par plusieurs sexes ; pas par les enfants, les animaux, ou les objets inanimés. Il s'agit d'un stéréotype qui irrite énormément les personnes bisexuelles.

Certaines personnes n'apprécient pas le terme bisexuel, car celui-ci semble impliquer que les gens ne peuvent être que d'un seul de deux genres (le préfixe "bi" signifiant littéralement "deux"). Il existe des gens qui s'identifient quelque part entre "homme" et "femme" (non-binaires), voire même qui s'identifient à quelque chose d'autre, ou ne s'identifient à aucun genre (agenres). De plus, il existe des personnes intersexes, qui sont biologiquement parlant quelque part entre les deux sexes. Par conséquent, de nombreuses personnes préfèrent le terme "pansexuel", qui a pour intention d'englober tous les genres (plutôt que les deux genres). Le terme "polysexuel" (à ne pas mélanger avec le polyamour) existe également, et désigne les personnes étant attirées par plusieurs genres, mais pas tous (impliquant qu'il en existe plus que deux), bien que celui-ci ne soit que rarement utilisé, et ne précise pas par quels genres spécifiquement la personne est attirée.

Malgré le débat entourant la terminologie, cependant, la définition de la bisexualité employée par toutes les organisations bisexuelles majeures est "l'attirance envers les personne du même et d'autres genres", n'excluant donc pas les personnes non-binaires. "Bisexuel" est de ce fait utilisé comme un fourre-tout regroupant un certain nombre d'orientations non-monosexuelles. Cela reste cependant problématique dans le sens où le terme en soi est né dans un contexte binaire, pour compléter les termes "hétérosexuel" et "homosexuel" ; la vision générale de cette orientation continue à être celle de sa signification d'origine, et la plupart des personnes s'identifiant comme bisexuelles ressentent uniquement de l'attirance envers les hommes et les femmes. Les communautés pansexuelles et polysexuelles furent les premières à se distinguer de la bisexualité, et beaucoup n'apprécient pas que la bisexualité soit redéfinie d'une façon écrasant et effaçant leurs propres orientations. En particulier, elles étaient les créatrices des premiers termes à distinguer les non-binaires non-bisexuels, et préféreraient être désignés par le terme "multisexuel" plutôt que d'être dissimulés par l'ombrelle bisexuelle.

À vrai dire, cette confusion a mené à l'apparition d'un nouveau terme pour décrire la bisexualité, "ambiphilie". Les terms "androphilie" et "gynophilie" sont employés en sciences comportementales pour décrire l'orientation sexuelle, par alternative aux conceptualisations de binarité de genre que sont l'hétérosexualité et l'homosexualité. Ce système est bien plus scientifiquement ancré, et et plus souvent utilisé dans le cadre d'études que pour s'identifier en tant que personne, mais il est malgré tout utilisable et utile. L'androphilie décrit une attirance envers la masculinité, la gynophilie envers la féminité, et l'ambiphilie envers la masculinité et la féminité. Selon cette définition, la bisexualité n'est pas binariste car elle n'implique pas qu'il n'y ait que deux genres. Elle consiste en une attirance vers une expression du genre masculine et féminine, et l'identité de genre n'est pas une composante importante.

Ce en quoi consiste la bisexualité est probablement autant sujet à débat que la nature de l'asexualité. Il ne s'agissait pas à l'origine d'une orientation prenant un compte le spectre des genres, mais est désormais perçue comme tel par de nombreuses personnes du fait de l'élargissement du terme par les organisations asexuelles ces dernières années. L'inclusion de la discutable orientation "demisexuelle" au sein de l'asexualité a été critiquée par de nombreuses personnes. Ces exemples de débats autour de la question du genre démontrent la complexité des systèmes d'identification et de la définition des orientations sexuelles. Le terme "bisexuel" est un sujet hautement contentieux dont la signification varie d'une personne à une autre. Ces termes sont supposés aider les gens à se sentir bien dans leur peau, et non pas les embrouiller ; bien que simplifier quelque chose avec autant de facettes que l'identité de genre ou l'orientation sexuelle à travers le système actuel puisse également ne pas être une solution idéale. Au final, le mieux est pour un individu de choisir ce qui lui semble lui convenir le mieux.

Voir aussi les Schémas Bisexuels.


Alternative Title(s): Bisexual

Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report