troperville

tools

toys


main index

Narrative

Genre

Media

Topical Tropes

Other Categories

TV Tropes Org
random
Fr: Effet Kaamelott

J'étais le mec le plus cool de la terre. Et puis ma famille est décédée dans un accident d'avion. Mon chaton était dans la soute. Avec mon alliance et mes dolipranes.

"Moi, j'ai bâti une forteresse, quand même. Pour le Graal. J'ai bâti une forteresse, moi. Kaamelott, ça s'appelle. J'ai été chercher des chevaliers dans tout le royaume : en Calédonie, en Carmélide, à Gaunes, à Vannes, au Pays de Galles... J'ai fait construire une grande table, pour que les chevaliers s'asseoient, ensemble. Je l'ai voulue ronde, pour qu'aucun d'entre eux ne se retrouve assis dans un angle ou en bout de table. C'était compliqué, alors j'ai essayé d'expliquer ce qu'était le Graal, pour que tout le monde comprenne. C'était difficile, alors j'ai essayé de rigoler pour que personne ne s'ennuie. J'ai raté, mais je veux pas qu'on dise que j'ai rien foutu. Parce que c'est pas vrai."
Arthur, Kaamelott

Ce schéma décrit un changement de ton, du comique au tragi-comique, au cours d'une série. Son nom provient de la série Kaamelott qui en est un exemple particulièrement représentatif. Il correspond à n'importe quelle série qui commence de manière légère, épisodique et comique, puis finit par intégrer des éléments dramatiques et un plus grand souci de continuité. Ceci arrive principalement dans les œuvres dont certaines parties ont été diffusées ou publiées avant que les autres soient écrites, ce qui empêche de les réecrire plus tard.

Cela se voit souvent dans les genres où les auteurs sont censés n'écrire d'abord que quelques histoires courtes pour observer la réaction du public, puis se lancent dans des arcs plus longs et plus sérieux une fois que le magazine, la chaîne ou l'éditeur leur donne le feu vert. Il arrive que ce soit intentionnel, l'ambiance légère du début permettant alors au public de s'attacher aux personnages avant que les véritables arcs ne débutent.

Beaucoup de bandes dessinées publiées dans les journaux suivent un processus inverse, où le scénariste met en place quelques intrigues plutôt solides les premières années, puis tombe dans le recyclage de gags récurrents.

Certaines œuvres ne seront concernées par ce schéma que de manière temporaire, d'autre l'accompagneront d'une surenchère de l'étrange et de l'absurde, ce qui fonctionne parfois très bien. Samurai Champloo, s'il ne fallait en citer qu'un, fournit un exemple de ces deux variantes à la fois, et ça marche.

Il est vraisemblable qu'un grand nombre de fans se détournent de la série, et nourrissent les rangs des infatiguables rageux qui remplissent chaque jour de commentaires aigris les serveurs de youtube. Chacun voit, mais il est toujours bon de se souvenir que les tropes ne sont ni bons ni mauvais par eux-mêmes.


Exemples:

KaamelottImageSource/Live-Action TVKamen Rider

random
TV Tropes by TV Tropes Foundation, LLC is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License.
Permissions beyond the scope of this license may be available from thestaff@tvtropes.org.
Privacy Policy
3455
29