Follow TV Tropes

Following

Fr Resume / Classiques d'Animation Disney

Go To

Disney a produit de nombreux Classiques d'Animation au fil des années (58 à ce jour), alors asseyez-vous, détendez-vous, et profitez de la lecture de cette page où sont brièvement résumés chacun d'entre eux.

Les films sont listés par ordre chronologique de leur sortie. Notez que cette liste est divisée par "périodes", lesquelles sont déterminées par plusieurs facteurs — principalement le succès critique et commercial desdits films à l'époque, mais également de thématiques spécifiques. L'appréciation subjective de chacun envers chaque film n'entre pas en compte dans la définition de ces "périodes". De plus, les astérisques (*) signifient qu'un film est composé de plusieurs courts-métrages compilés ensemble.

Advertisement:

Disneytoon Studios a également produit un certain nombre de films, principalement des vidéofilms, faisant office de suites, préquelles, ou d'interquelles aux Classiques d'Animation, tandis que Disney Television Animation a produit plusieurs suites ou spin-offs à ceux-ci sous forme de séries télévisées. Walt Disney Pictures est à l'origine des films en prise réelles de Disney, dont ceux comportant des séquences d'animation tels que Mélodies du Sud ou Mary Poppins. Le même studio vint plus tard à produire une série de remakes en prises réelles des Classiques d'Animation. Les projets de Pixar sont listés sur leur propre page.


Advertisement:

Liste de films

    open/close all folders 

    Âge d'Or (1937-1942) 
Ces films sont les cinq premiers longs-métrages d'animation produits par Walt Disney Productions depuis ses modestes débuts. Ils sont considérés comme des classiques intemporels par les amateurs de Disney et de l'animation en général, et une pierre emblématique de L'Âge d'Or de l'Animation.

À noter que certaines personnes utilisent le terme "Âge d'Or" pour désigner tous les films produits du vivant de Walt Disney, incluant ainsi les films dee la Période de Guerre et de l'Âge d'Argent.
  1. Blanche-Neige et les Sept Nains (21 décembre 1937 US / 6 mai 1938 FR) : Là où tout a commencé. Une jeune femme dite la plus belle du royaume se retrouve la cible d'une reine jalouse, et se réfugie dans la chaumière de sept nains mineurs. Il a l'honneur d'être le premier long-métrage d'animation du cinéma anglophone, et devint le plus gros succès au box-office pendant plusieurs années.
  2. Pinocchio (7 février 1940 US / 22 mai 1946 FR) : L'un des films les plus salués de Disney, basé sur le conte de fées le plus célèbre d'Italie, avec une dose d'Héroïsme Par Adaptation. Un pantin de bois est amené à la vie par une fée vêtue de blue ; avec l'aide d'un certain cricket, il doit apprendre à devenir un véritable petit garçon. L'un des rares films de cette liste avec un score parfait sur Rotten Tomatoes.
  3. Fantasia (3 novembre 1940 US / 1er novembre 1946 FR) * : Une Anthologie Animée dans laquelle plusieurs œuvres de musique classique sont racontée par le biais de séquences animées. La plus connue est celle où Mickey Mouse donne vie à un balai.
  4. Dumbo (23 octobre 1941 US / 25 octobre 1947 FR) : Un éléphant de cirque martyrisé aux oreilles démesurées s'en sert pour apprendre à voler avec l'aide d'une souris et d'une plume magique fournie par une bande de corbeaux. Réalisé à grands renforts d'économies en vue du film suivant, il est le plus court des Classiques en dehors des anthologies, avec une durée totale de 64 minutes.
  5. Bambi (13 août 1942 US / 15 juillet 1947 FR) : Une histoire basée sur le roman du même nom de Felix Salten, dans laquelle un jeune faon vit avec sa mère jusqu'à ce que celle-ci soit abattue par un chasseur, et devient un grandissant un prince de la forêt.

    Période de Guerre (1942-1949) 
Seuls deux des films de l'Âge d'Or ayant été rentables lors de leur sortie initiale, et de nombreux animateurs de Disney ayant été enrôlés dans l'armée durant la Seconde Guerre Mondiale, Disney produisit pendant plusieurs années un certain nombre de films composés de plusieurs courts-métrages.
  1. Saludos Amigos (24 août 1942 BR / 6 février 1943 US / 11 février 1947 FR) * : Quatre courts-métrages autour de l'Amérique du Sud, produits dans le cadre de la Politique de Bon Voisinage. Marque la première apparition du perroquet José Carioca. Le plus court des Classiques avec une durée de seulement 42 minutes, tout juste assez pour être considéré un long-métrage.
  2. Les Trois Caballeros (21 décembre 1944 MEX / 3 février 1945 US / 21 avril 1948 FR) * : La suite de Saludos Amigos, continuant les efforts de Disney autour de l'Amérique Latine. Donald Duck et José Carioca sont de retour, et rencontrent un coq mexicain nommé Panchito Pistoles. ♪Somos los tres charros, los tres caballeros, y nadie es igual a nosotros ♪
  3. La Boîte à Musique (20 avril 1946 US / 14 septembre 1949 FR) * : Une autre compilation de courts-métrages, qui comme le nom du film l'indique ont pour thème central la musique. Parmi les dix courts-métrages, on en trouve entre autres un joueur de baseball manquant la balle et une baleine chanteuse d'opéra.
  4. Coquin de Printemps (27 septembre 1947 US / 29 mars 1950 FR) * : Deux courts-métrages réunis en un seul film. Le premier met en scène un ours de cirque s'échappant dans la forêt. Le second est une adaptation de Jack et le Haricot Magique mettant en scène Mickey Mouse, Donald Duck, et Dingo. Ce fut la dernière fois que Walt Disney prêta sa voix à Mickey.
  5. Mélodie Cocktail (27 mai 1948 US / 28 février 1951 FR) * : Une autre compilation musicale. Parmi ses sept courts-métrages se trouvent une adaptation de l'histoire de Johnny Appleseed, une séquence sur l'oiseau aracuan (apparu dans Les Trois Caballeros) apprenant la samba à Donald Duck et José Carioca, et une adaptation de la légende du cow-boy Pecos Bill.
  6. Le Crapaud et le Maître d'École (5 octobre 1949 US / 7 octobre 2003 FR) * : Deux courts-métrages adaptant respectivement Vent Dans les Saules et La Légende de Sleepy Hollow. Sorti uniquement en vidéofilm en France.

    Âge d'Argent (1950-1967) 
Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Disney revint enfin à la production de longs-métrages, dont de nombreux intemporels succès, même alors que se profilait L'Âge Sombre de l'Animation.
  1. Cendrillon (15 février 1950 US / 1er décembre 1950 FR) : Basé sur le conte de fées même nom. Une belle jeune femme est exploitée par sa marâtre et ses belles-sœurs, et rencontre une bonne fée qui l'aide à se rendre à un bal royal et à rencontrer un prince charmant. Elle y laisse une pantoufle de verre...
  2. Alice au Pays des Merveilles (28 juillet 1951 US / 21 décembre 1951) : Une adaptation du livre Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, aussi étrange que l'original. Une jeune fille suit un lapin blanc dans son terrier et se retrouve dans un curieux monde sans queue ni tête.
  3. Peter Pan ( 5 février 1953 US / 18 décembre 1953 FR) : Basé sur la pièce de théâtre de James M. Barrie (ainsi que son adaptation littéraire). Trois enfants rencontre un garçon qui ne grandit jamais et, avec l'aide d'un peu de poudre de fée, s'envolent vers un pays empli de pirates, d'enfants perdus, de sirènes, d'amérindiens, et d'un crocodile qui fait tic-tac. Le dernier film sur lequel tous les membres des Neuf Sages de Disney ont travaillé ensemble, et le dernier a être distribué par RKO Radio Pictures.
  4. La Belle et le Clochard (16 juin 1955 US / 16 décembre 1955 FR) : Une chienne pouponnée par ses maîtres rencontre un chien de rue dont elle tombe amoureuse. Connu pour la célèbre scène des spaghettis. Le premier film d'animation créé au format 16/9, et le premier des Classiques à être distribué par Buena Vista.
  5. La Belle au Bois Dormant (29 janvier 1959 US / 16 décembre 1959 FR) : Vaguement basé sur le conte de fée classique de Charles Perrault (et empruntant des éléments narratifs et musicaux au ballet La Belle au Bois Dormant de Pyotr Ilyich Tchaikovsky). Trois bonnes fées essaient de protéger un princesse maudite par une méchante fée. Lorsque cela échoue, elles aident un prince à vaincre la méchante fée et à briser le sort grâce à un Baiser d'Amour Véritable.
  6. Les 101 Dalmatiens (25 janvier 1961 US / 20 décembre 1961 FR) : Basé sur un roman pour enfants de Dodie Smith. Deux dalmatiens (et leurs maîtres) se rencontrent, tombent amoureux, et ont quinze chiots. Une socialite veut les dépecer pour se faire un manteau de fourrure et les fait kidnapper. Le couple de dalmatiens parvient non seulement à sauver ses chiots, mais aussi 84 autres jeunes dalmatiens. Notable comme étant le premier film animé par xérographie, une méthode d'animation peu coûteuse qui permit de maintenir le studio à flot durant la période à venir.
  7. Merlin l'Enchanteur (25 décembre 193 US 16 décembre 1964 FR) : Une réinterprétation du mythe du Roi Arthur dans laquelle un jeune orphelin rencontre l'enchanteur Merlin, qui l'aidera à devenir Roi d'Angleterre. S'ensuivent des transformations en tout genre. Le dernier film d'animation de la firme avant la mort de Walt en 1966.
  8. Le Livre de la Jungle (18 octobre 1967 US / 4 décembre 1968 FR) : Une adaptation du recueil de nouvelles de Rudyard Kipling tellement libre qu'elle l'a effacée des esprits. Un "petit d'hommes" élevé par des loups doit quitter la jungle et rejoindre un village pour fuir la colère d'un tigre. Sur le chemin, il rencontre un ours jovial qui lui explique qu'il en faut peu pour être heureux. Le dernier film d'animation de la firme a être produit avant la mort de Walt en 1966.
Advertisement:

    Âge de Bronze / Âge Sombre (1970-1988) 
Après la mort de Walt, le rendement des productions animées du studio déclinèrent graduellement jusqu'à pratiquement prendre fin après l'échec majeur du film de 1985.

Certains critiques rejettent la désignation "Âge Sombre" pour cette période, argumentant que certains des meilleurs films de Disney sont issus de celle-ci, et lui préfèrent le terme "Âge de Bronze". La série de recueils They Drew as They Pleased utilise quant à elle le terme de "Pré-Renaissance" pour ladite période, puisque celle-ci mena à un retour en force des productions animées de la firme vers la fin des années 1980. Enfin, certaines sources, comme le Fandom Disney Wiki, considèrent qu'il s'agit de deux périodes, les quatre premiers films formant l'Âge de Bronze, et les quatre suivants l'Âge Sombre.
  1. Les Aristochats (24 décembre 1970 US / 8 décembre 1971 FR) : Une riche chanteuse d'opéra décide de léguer sa fortune à ses chats, mais son majordome les drogue et les abandonne en pleine campagne française. Les chats décident de rentrer chez eux avec l'aide d'un chat de gouttière débrouillard et amateur de jazz. Le dernier film a être approuvé par Walt, ainsi que le dernier sorti du vivant de son frère Roy O. Disney, co-fondateur et premier PDG de la firme.
  2. Robin des Bois (8 novembre 1973 US / 30 octobre 1974 FR) : La classique légende d'un hors-la-loi qui vole aux riches pour donner au pauvres, avec des animaux anthropomorphiques et beaucoup d'animation recyclée. Le dernier film d'animation sorti alors que les Neuf Sages de Disney étaient encore tous en vie.
  3. Les Aventures de Winnie l'Ourson (11 mars 1977 US / 3 juin 1977 FR) * : Les contes pour enfants inspirés par les peluches du fils de AA Milne avaient déjà été adaptés par Disney sous la forme de trois courts-métrages sortis entre 1966 et 1974. Ceux-ci furent compilés en un long-métrage, avec de nouvelles séquences animées pour lier le tout.
  4. Les Aventures de Bernard et Bianca (22 juin 1977 US / 21 décembre 1977 FR) : Basé sur la série de romans pour enfants de Margery Sharp, deux souris se rendent dans le bayou pour secourir une jeune orpheline kidnappée par une femme qui convoite le plus grand diamant du monde. Le plus gros succès de l'Âge de Bronze, qui eût droit à une suite en 1990.
  5. Rox et Rouky (10 juillet 1981 US / 25 novembre 1981 FR) : Très librement inspiré du roman Le Renard et le Chien Courant de Daniel P. Mannix. Un renard élevé par une vieille femme de lie d'amitié avec le chien d'un chasseur, en dépit du fait qu'ils soient des ennemis naturels. Leur amitié est mise à l'épreuve lorsqu'ils atteignent l'âge adulte, alors que le renard est relâché dans la nature, et que le chien est entraîné à chasser. Le dernier film sur lequel l'un des Neuf Sages de Disney ait travaillé en tant qu'animateur, et le dernier à porter le logo de Buena Vista.
  6. Taram et le Chaudron Magique (24 juillet 1985 US / 27 novembre 1985 FR) : Basé sur la série de romans Les Chroniques de Prydain de Lloyd Alexander. Un jeune homme désirant devenir un grand guerrier défend un oracle porçin d'un sorcier maléfique qui veut l'utiliser pour trouver un chaudron légendaire, afin de s'en servir pour lever une armée de morts-vivants pour conquérir le monde. L'un des films d'animation les plus sombres de Disney, le premier à être noté PG aux États-Unis (i.e. nécessitant que les enfants soient accompagnés) du fait de sa violence et de son imagerie cauchemardesque, et le premier à s'ouvrir sur le logo de Disney plutôt que d'un distributeur.
  7. Basil, Détective Privé (2 juillet 1986 US / 26 novembre 1986 FR) : Une adaptation de la série de romans Basil Of Baker Street de Eve Titus, dans laquelle une souris détective aide à trouver le père d'une jeune fille, une inventeur kidnappé par les laquais d'un rat proclamé "le grand génie du mal". Le denrier film à créditer l'un des Neuf Sages de Disney à son générique : Eric Larson, en tant que consultant d'animation, qui prit sa retraite cette année et décéda peu après.
  8. Oliver et Compagnie (18 novembre 1988 US / 29 novembre 1989 FR) : Oliver Twist dans le New York des années 1980 avec des animaux qui parlent. Un chaton abandonné est adopté par un chien et son gang de voleurs. Ils trouvent sur leur route un usurier véreux et ses deux doberman, ainsi qu'un enfant riche solitaire qui adoptera plus tard le chaton.

    La Renaissance (1989-1999) 
Après les succès modestes de Basil, Détective Privé et Oliver et Compagnie, Disney Animation fit son premier grand retour avec La Renaissance de Disney, qui marqua l'arrivée de nouveaux blockbusters d'animation et une nouvelle ère de productions animées de haute qualité, participant même à établir un nouvel âge de l'animation en général.
  1. La Petite Sirène (17 novembre 1989 US / 28 novembre 1990 FR) : Une adaptation du conte de fée de Hans Christian Andersen en comédie musicale animée. Une jeune sirène à la voix enchanteresse avec une fascination intarissable mais interdite pour le monde de la surface tombe amoureuse d'un prince humain, qu'elle sauve de la noyade. Elle offre sa voix à une sorcière pour devenir humaine, mais si elle ne reçoit pas un Baiser d'Amour Véritable du prince dans trois jours, elle deviendra la servante de la sorcière. Le dernier Classique à utiliser la technique de xérographie introduite par Les 101 Dalmatians.
  2. Bernard et Bianca au Pays des Kangourous (16 novembre 1990 US / 27 novembre 1991 FR) : La première suite directe des Classiques de Disney. Les deux souris Bernard et Bianca se rendent dans la cambrousse australienne pour sauver un jeune garçon des griffes d'un braconnier vicieux à la recherche d'un aigle géant. Le premier film entièrement réalisé en numérique, bien qu'il ait eu peu de succès comparé aux autres films de cette époque.
  3. La Belle et la Bête (22 novembre 1991 US / 21 octobre 1992 FR) : Une magnifique histoire d'amour adaptée en une superbe comédie musicale animée, où une belle et intelligente femme vivant dans un petit village de France voit son père enlevé dans un château perdu par un énorme monstre, qui s'avère être un prince maudit. Offrant de prendre la place de son père en tant que prisonnière, la femme et le monstre découvrent que la beauté véritable est intérieure est tombent amoureux. Il s'agit à ce jour du seul Classique, et du seul film d'animation, à avoir été nominé pour l'Oscar du Meilleur Film.
  4. Aladdin (11 novembre 1992 US / 24 novembre 1993 FR) : Basé sur le conte des Mille et Une Nuits, un jeune voleur tombe amoureux d'une Princesse Rebelle. Manipulé par le maléfique Grand Vizir Jafar, il se retrouve en possession d'un tapis volant et d'une lampe magique dont le génie lui accorde Trois Vœux, que le voleur espère utiliser pour gagner le cœur de la princesse. Le premier film d'animation à rapporter plus de $200 millions.
  5. Le Roi Lion (24 juin 1994 US / 23 novembre 1994 FR) : Hamlet dans la savane africaine. Un jeune lionceau et héritier de toute la savane est trompé par son oncle jaloux qui le convainc qu'il a causé la mort de son père. Le lionceau, honteux, prend la fuite, mais après avoir grandi, il a vent du règne tyrannique de son oncle et décide de lui faire face afin de regagner sa place en tant que roi. Le plus gros succès de tous les temps pour un film d'animation, troisième plus gros box-office mondial et premier plus gros box-office américain de tous les Classiques.
  6. Pocahontas (23 juin 1995 US / 22 novembre 1995 FR) : Une adaptation de l'histoire soi-disant vraie d'une native américaine qui aurait soi-disant sauvé la vie d'un anglais (après en être soi-disant tombée amoureuse) et aurait empêché sa tribu et les colons anglais d'entrer en guerre. Soi-disant. Le seul des Classiques de cette période noté négativement sur Rotten Tomatoes, avec un score de 56%.
  7. Le Bossu de Notre-Dame (21 juin 1996 US / 27 novembre 1996 FR) : Une adaptation animée du célèbre roman de Victor Hugo. Dans le Paris médiéval, un juge sinistre tue une femme gitane, et est forcé d'élever son enfant difforme comme le sien. L'enfant, qui devient un grandissant le sonneur de cloches de Notre-Dame, se languit de liberté ; durant un festival, il se lie d'amitié avec une gitane envers qui le juge développe une attirance malsaine, et le bossu et la gitane doivent s'unir avec un garde pour sauver Paris de la colère du juge.
  8. Hercule (27 juin 1997 US / 26 novembre 1997 FR) : Une version Plus Douce, Plus Sucrée du demi-dieu Héraclès de la mythologie grecque, dans lequel le souverain des Enfers essaie de changer le fils à la force colossale du roi des Dieux en un simple mortel et de l'assassiner, mais échoue à le tuer. L'enfant apprend en grandissant son héritage divin, et doit prouver qu'il est un véritable héros afin de rejoindre à nouveau le royaume des Dieux.
  9. Mulan (19 juin 1998 US / 25 novembre 1998 FR) : Inspiré par une légende du folklore chinois ancien. La fille d'un guerrier vieillissant se déguise en homme afin de prendre sa place dans la guerre à venir, mais se trouve rapidement à devoir sauver la Chine entière. La dernière comédie musicale des Classiques pendant de nombreuses années.
  10. Tarzan (18 juin 1999 US / 24 novembre 1999 FR) : La première apparition du héros de la jungle de Edgar Rice Burroughs dans un long-métrage d'animationnote . Les parents d'un jeune garçon sont tués par un léopard au fin fond de l'histoire et est élevé par des gorilles. En grandissant, il rencontre un jour des étrangers qui lui ressemblent lorsqu'une équipe d'expédition britannique s'aventure dans la forêt. Phil Collins a composé la musique du film, pour laquelle il fut nominé à l'Oscar de la Meilleure Chanson.

    Ère Expérimentale (1999-2007) 
Toutes les bonnes choses ayant une fin, le public finit par se lasser des comédies musicales animées de Disney lorsque vint Le Nouveau Millénaire de l'Animation, et une compétition nouvelle apparut sur le marché. Alors que les films en images de synthèse commencèrent à devenir la norme, grâce à la compétition sus-mentionnée ainsi qu'à un nouveau venu acclamé avec lequel Disney s'associa avant de plus tard les racheter, Disney essaya de faire preuve de davantage de créativité, les films d'animation traditionnels perdant de leur attrait. Malheureusement, l'absence de succès critiques et commerciaux et les quelques échecs majeurs de la première moitié de la décennie signèrent pratiquement la fin des films d'animation pour Disney... jusqu'à ce que le neveu de Walt et fils de Roy Oliver Disney, Roy Edward Disney, parvinrent à évincer Michael Esner du poste de PDG, et a embaucher l'ex-directeur d'ABC Bob Iger pour prendre les rennes de la firme.
  1. Fantasia 2000 (17 décembre 1999 US / 22 décembre 1999 FR) * : La suite de Fantasia, un retour au format de l'Anthologie Animée comportant sept nouveaux courts-métrages sur fond de musique classique, ainsi qu'un retour de la célèbre séquence de l'Apprenti Sorcier du premier film. Également le premier film d'animation ayant connu une sortie initiale en cinémas IMAX.
  2. Dinosaure (19 mai 2000 US / 15 novembre 2000 FR) : Un hybride de prise réelles et d'images de synthèses à propos d'un iguanodonadopté par une famille de lémuriens. Leur île natale est détruite par une pluie de météorites, et ceux-ci rejoignent une horde d'autres animaux faisant route vers une terre plus hospitalière.
  3. Kuzco, l'Empereur Mégalo (15 décembre 2000 US / 28 mars 2001 FR) : Un empereur inca pourri-gâté est transformé en lama par sa conseillère grabataire et est abandonné dans la jungle. Lui et un paysan au bon cœur doivent trouver leur chemin à travers la jungle sud-américaine, à grand renforts de gags, afin que l'empereur puisse redevenir humain, regagner son trône, et si possible gagner en humilité en chemin. La production chaotique du film a fait l'objet d'un documentaire.
  4. Atlantide, l'Empire Perdu (15 juin 2001 US / 28 novembre 2001 FR) : Un jeune linguiste se lance dans une expédition avec une équipe hétéroclite de fortes personnalités dans le but de découvrir le monde perdu de l'Atlantide. Alors qu'il aide la civilisation mourante à redécouvrir sa langue écrite, il se rend compte que ses compagnons ont d'autres plans.
  5. Lilo et Stitch (21 juin 2002 US / 22 juin 2002 FR) : Une histoire originale par Chris Sanders et Dean De Blois, à propos d'une jeune fille hawaïenne adoptant un malicieux criminel extra-terrestre artificiel qu'elle prend pour un "chien". L'extra-terrestre se sert initialement d'elle pour sa propre protection, mais apprend progressivement à l'apprécier en apprenant la définition de "ohana", le concept hawaïen de la famille étendue. Le premier Classique nominé pour l'Oscar du Meilleur Film d'Animation, et le plus gros succès critique et commercial de l'Ère Expérimentale.
  6. La Planète au trésor : Un Nouvel Univers (27 novembre 2002 US & FR) : L'Île au Trésor DANS L'ESPACE ! Un projet personnel des réalisateurs John Musker et Ron Clements, qui passèrent 16 ans à essayer de le mettre en production.
  7. Frère des Ours (7 novembre 2003 US / 28 janvier 2004 FR) : Un Inuit tue un ours pour venger la mort de son frère aîné. Les esprits mécontents, dont celui de son frère, le punissent en le transformant en ours. Alors qu'il se rend vers une certaine montagne afin de pouvoir redevenir humain, il rencontre et se lie à un ourson orphelin, lui offrant une nouvelle perspective sur la vie. Comme pour Tarzan, Phil Collins composa pour le film.
  8. La Ferme Se Rebelle (2 avril 2004 US / 28 juillet 2004 FR) : Trois vaches doivent sauver leur ferme sur le point d'être rachetée par un cowboy yodleur dont la tête est mise à prix. Le dernier film à recourir à l'animation traditionnelle jusqu'en 2009, et l'un d'au moins six flops de 2004 ayant contribué à faire dérailler la carrière de Michael Eisner en tant que PDG de Disney.
  9. Chicken Little (4 novembre 2005 US / 23 novembre 2005 FR) : L'histoire d'un poulet qui a un jour cru que le ciel tombait prend un tournant inattendu lorsque le ciel se met réellement à tomber, ce qui s'avère être le début d'une invasion extra-terrestre. Le premier véritable film en images de synthèses de Disney en dehors de Pixar, et le dernier film à utiliser une variante du logo Walt Disney pictures original.
  10. Bienvenue Chez les Robinson (30 mars 2007 US / 18 avril 2007 FR) : Vaguement basé sur un livre illustré de William Joyce, un jeune inventeur orphelin se rend trente ans dans le futur et rencontre une Drôle de Famille. Pendant ce temps, un homme accompagné d'un chapeau melon robotique le pourchassent dans l'espoir de s'accréditer ses inventions. Le dernier Classique distribué par Buena Vista, et le premier à porter le logo de Walt Disney Animation Studios.

    Le Renouveau (2008-présent) 
Après le rachat des Pixar par Disney, le vétéran John Lasseter fut nommé Directeur Artistique des nouvellement rebaptisés Walt Disney Animation Studios. Grâce à lui, le studio connut une seconde résurgence, produisant à nouveau des blockbusters au succès critique et commercial massif (bien qu'utilisant désormais des images de synthèse). Durant la seconde moitié des années 2010 cependant, Lasseter fut la cible de témoignages dans la foulée de l'affaire Weinstein, et Disney le remplaça par Jennifer Lee, réalisatrice de l'énorme succès de 2013, la nouvelle Directrice Artistique des studios. Bien qu'il soit encore tôt pour l'affirmer, cela semble marquer une nouvelle ère de la filmographie de Disney.
  1. Volt, Star Malgré Lui (21 novembre 2008 US 3 décembre 2008 FR) : Un chien qui joue le rôle d'un super-héros à la télévision et est persuadé d'en être réellement un se retrouve séparé de son maître en dehors du plateau, là où il n'a pas de pouvoirs. Il traverse le pays accompagné d'un chat de gouttière et d'un hamster fanatique dans l'espoir de le retrouver. Le premier Classique distribué par Walt Disney Studios Motion Pictures. Il y a débat sur si ce film marque la fin de l'Ère Expérimentale ou le début du Renouveau, mais le magazine du fan club officiel D23 est du second avis.
  2. La Princesse et la Grenouille (11 décembre 2009 US / 27 janvier 2010 FR) : Inspiré du livre The Frog Princess de ED Baker, lui-même inspiré du conte La Fille du Roi et la Grenouille des Frères Grimm. Une travailleuse assidue de la Nouvelle-Orléans des années 1920 rêve d'acquérir son propre restaurant, mais rencontre un prince transformé en grenouille par un sorcier vaudou. Elle tombe elle aussi victime de la malédiction, et les deux batraciens traversent le bayou de la Louisiane dans l'espoir de conjurer le sort. Le premier film en animation traditionnelle depuis 2004, et généralement considéré comme le début du Renouveau de Disney. Également le dernier film sorti du vivant de Roy E. Disney, neveu de Walt et administrateur émérite de 2005 à 2009.
  3. Raiponce (24 novembre 2010 US / 1er décembre 2010 FR) : Une adaptation du conte de Raiponce, avec un rebondissement moderne qui caractérisera les films à venir du Renouveau. Une femme aux cheveux incroyablement longs emprisonnée dans une tour rencontre un voleur charmeur qui lui fait découvrir le monde extérieur, où elle apprend qu'elle est la princesse disparue du royaume. Accompagné d'une vidéo célébrant son statut de cinquantième Classique d'Animation.
  4. Winnie l'Ourson (15 juillet 2011 US / 13 avril 2011 FR) : Winnie et ses amis comprennent de travers une lettre envoyée par Christopher Robin, et se lancent dans une expédition pour le suaver de ce qu'ils pensent être un monstre hideux. Le dernier Classique en animation traditionnelle à ce jour.
  5. Les Mondes de Ralph (2 novembre 2012 US / 5 décembre 2012 US) : Un Méchant à Heures Fixes de jeu vidéo est fatigué de sa vie d'antagoniste, et visite d'autres jeux de sa salle d'arcade pour devenir un héros. Un évitement de la traditionnelle malédiction des films de jeux vidéo, notable pour faire apparaître des personnages issus de multiples franchises vidéoludiques, tels que Pac Man et Sonic The Hedgehog.
  6. La Reine des Neiges (27 novembre 2013 US / 4 décembre 2013 FR) : Inspiré par le conte de La Reine des Neiges de Hans Christian Andersen, une jeune reine aux pouvoirs glacials incontrôlables s'enfuit lorsque ces derniers sont révélés à son peuple, déclenchant par accident un Hiver Sans Fin sur son royaume. Sa sœur cadette part à sa recherche dans l'espoir de sauver le royaume et de se reconciler avec elle. Le premier Classique à remporter l'Oscar du Meilleur Film d'Animation et à rapporter plus d'un milliard de dollars de recettes mondiales, en faisant le plus gros succès de tous les films d'animation de l'histoire jusqu'en 2019.
  7. Les Nouveaux Héros (7 novembre 2014 US / 11 février 2015 FR) : Basé sur une série du collectif Man of Action pour Marvel Comics. Un jeune génie vivant dans un futur proche où se mélangent les cultures occidentales et asiatiques perd son grand frère dans un incendie. Lorsque la ville est menacée par un criminel masqué, celui-ci assemble une équipe consistant de lui, du robot médical créé par son grand frère, et des quatre meilleurs amis de ce dernier. Le second Classique à remporter l'Oscar du Meilleur Film d'Animation.
  8. Zootopie (4 mars 2016 US / 17 février 2016 FR) : Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphiques, une lapine s'installe dans une grande ville pour devenir policière. Lorsque ses ambitions manquent de la faire renvoyer, elle s'associe à un renard escroc pour résoudre une affaire de disparition, révélant un complot qui montre à quel point le racisme est présent parmi les citoyens, dont l’héroïne elle-même. Le troisième Classique à remporter l'Oscar du Meilleur Film d'Animation, le second à engranger plus d'un milliard de dollars de recettes (et le seul à ce jour en dehors des films La Reine des Neiges), et le troisième plus gros succès au box-office d'entre eux jusqu'ici.
  9. Vaiana : La Légende du Bout du Monde (23 novembre 2016 US / 30 novembre 2016 FR) : La fille d'un chef polynésien s'aventure sur l'océan pour sauver son île des ténèbres qui la menacent, avec l'aide d'un demi-dieu de la mythologie pacifique. Le dernier des Classiques à sortir alors que John Lasseter était Directeur Artistique de Walt Disney Animation Studios.
  10. Ralph 2.0 (21 novembre 2018 US / 13 février 2019 FR) : Le jeu de Vanellope est en danger après que sa borne d'arcade soit tombée en panne, et Ralph et elle doivent explorer le vaste monde des Internets dans l'espoir de trouver la pièce nécessaire pour la réparer. Sorti après que Lasseter ait été démis de ses fonctions et deux mois avant son départ de la Walt Disney Company, en faisant le premier Classique sorti sous la direction artistique de la réalisatrice de La Reine des Neiges Jennifer Lee.
  11. La Reine des Neiges 2 (22 novembre 2019 US / 20 novembre 2019 FR) : Anna, Elsa, Kristoff, Olaf et Sven se rendent dans la forêt automnale d'une contrée enchantée, où ils cherchent à découvrir l'origine des pouvoirs d'Elsa afin de sauver le royaume d'Arendelle. Le dernier film de Disney sur lequel John Lasseter ait travaillé, comme producteur exécutif; celui-ci n'est pas crédité au générique. Le troisième Classique à engendrer plus d'un milliard de dollars de recettes mondiales, le plus gros succès au box-office d'entre eux à ce jour, et le second plus gros box-office de tous les temps pour un film d'animationnote .

    Films à venir 
  • Raya et le Dernier Dragon (12 mars 2021 US)
  • Encanto (21 novembre 2021 US)
  • Film sans titre (2022)
  • Film sans titre (2023)

Sujets annexes

    Franchises 
Techniquement, de nombreux films de Disney ont sans surprise donné naissance à leur propre franchise. Cependant, ne sont listées ici que celles disposant d'une page dédiée sur Ce Wiki, classées par date de sortie du film de Disney.

Non-spécifiques à Disney

Des franchises dont les œuvres de Disney font partie, mais dont la page dédiée est partagée avec l'œuvre d'origine et ses éventuelles autres adaptations.
  • Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) : Liste toutes les adaptations du conte d'origine, dont seules deux sont liées à Disney.
  • Pinocchio (1940) : Liste toutes les œuvres en lien avec la marionnette du même nom, dont seules deux sont liées à Disney.
  • Cendrillon (1950) : Inclut le film d'animation de Disney, ses deux suites en vidéofilm, son remake en prises réelles, et de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
  • Alice au Pays des Merveilles (1951) : Inclut l'adaptation animée de Disney et les deux films en prises réelles, ainsi que de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
  • Peter Pan (1953) : Inclut le film de Disney et ses différents spin-offs, ainsi que de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
  • La Belle au Bois Dormant (1959) : Inclut le film d'animation de Disney, un court-métrage, et deux spin-offs en prises réelles.
  • Winnie l'Ourson (1966) : La franchise n'est en réalité que licenciée par Disney, qui doit créditer les héritiers de AA Milne à chaque utilisation des personnages, en faisant une exception rare parmi les franchises majeures de Disney. La page comprend une section conséquente pour les œuvres de Disney, ainsi que plusieurs sans lien avec Disney.
  • Le Livre de la Jungle (1967) : Inclut le film d'animation de Disney et toutes les œuvres dérivées de celui-ci, ainsi que de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
La Belle et la Bête (1991) : Inclut le film d'animation de Disney, ses deux suites en vidéofilm, son remake en prises réelles, ainsi que de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
  • Le Bossu de Notre-Dame (1996) : Inclut le film d'animation de Disney et ses suites en vidéofilm, ainsi que de nombreuses adaptations sans lien avec Disney.
  • Mulan (1998) : Inclut le film d'animation de Disney, sa suite en vidéofilm, son remake en prises réelles, ainsi que plusieurs adaptations sans lien avec Disney.
  • Tarzan (1999) : Les droits de Tarzan sont toujours détenus par les héritiers de Edgar Rice Burroughs. La page comprend toutes les œuvres mettant en scène le roi de la jungle, dont seules deux sont liées à Disney.

Spécifiques à Disney

Des franchises adaptées ou inspirées d'histoires classiques dont la page n'indexe pas d'œuvres autres que celles liées à Disney, ou qui sont pleinement originales à la firme.

    Films annulés 

Films

Des films qui, pour une raison ou une autre, n'ont jamais vu le jour.
  • The Wizard of Oz : Le studio effectua des croquis conceptuels peu après la sortie de Blanche-Neige; annulé dès la pré-production après la sortie de l'adaptation par MGM, produite suite au succès de Blanche-Neige. Disney finira incidemment par bien plus tard produire une suite et une préquelle "officieuses" au film de MGM.
  • Chanticleer : Éventuellement retravaillé pour devenir Robin des Bois. Certains éléments migrèrent vers Rock-o-Rico de Don Bluth.
  • The Gremlins : Basé sur le livre de Roald Dahl. Annulé suite à des discussions autour de la façon de rendre sympathiques des créatures saboteuses d'avion, et un retard du film par rapport à la fin de la guerre le rendant obsolète. Des gremlins apparurent plus tard dans Epic Mickey en 2010.
  • Don Quixote : Annulé, tout comme une autre tentative d'adapter l'histoire de Don Quichotte en film.
  • Fraidy Cat : Un hommage à l'œuvre d'Alfred Hitchcock, centré autour d'animaux domestiques. Supposé être le prochain film de Ron Clement et John Musker après La Planète au Trésor.
  • Wild Life : Une histoire à la Pygmalion sur un cabaret engageant un éléphant de zoo chantant comme nouvelle attraction afin de discréditer un critique. Annulé suite à des craintes concernant le ton mature du film.
  • My Peoples : Une adaptation libre de la nouvelle Le Fantôme de Canterville dans un cadre appalachien, annulé suite à la fermeture du studio de Floride, seul à travailler sur le projet. le film aurait combiné des personnages animés de façon traditionnelle et par ordinateur.
  • Fantasia 2006 : Annulé suite à des changements d'organisation au sein de la firme; plusieurs des courts-métrages furent complétés et sortis séparément.
  • Mort : Disney n'a pas pu obtenir les droit d'adaptations, lesquels n'étaient pas vendus individuellement.
  • The Search For Mickey Mouse : Supposé être le deuxième crossover majeur de Disney après Tous en Boîte, dans lequel Mickey serait kidnappé et Minnie partirait à sa recherche. Supposé être le 50ème film d'animation après une restructuration de la firme.
  • Kingdom of the Sun : Une Comédie Musicale Animée réadaptant l'histoire du prince et du pauvre à l'ère Inca, plus tard retravaillée pour devenir Kuzco, l'Empereur Mégalo, et le sujet du documentaire The Sweatbox.
  • King of the Elves : Basé sur la nouvelle Le Roi des Elfes de Phillip K. Dick, et prévu pour être réalisé par Chris Williams. Annoncé en 2008 et prévu pour une sortie en 2012, puis repoussé à 2013, avant d'enfin être annulé.
  • Gigantic : Une adaptation de Jacques et le Haricot Magique situé en Espagne durant l'âge des Grandes Découvertes. Repoussé de deux ans, de 2018 à 2020, avant d'être définitivement annulé. Malgré cela, une référence au film est présente dans Zootopie.

Suites

À ce jour, les seules suites parmi les Classiques sont celles de Bernard et Bianca, Les Mondes de Ralph, et La Reine des Neiges. Peter Pan et Le Livre de la Jungle ont également eu des suites sorties au cinéma, mais réalisées par Disneytoon Studios, et donc ne faisant pas partie des Classiques. Les suites en vidéofilm cessèrent quant à elles après la sortie de Le Secret de la Petite Sirène en 2008.
  • Considérées pour une sortie cinéma :
    • More Jungle Book : Une suite prévue pour Le Livre de la Jungle, présentée à Disney via un enregistrement audio. N'a pas passé le stade de pré-production, supposément parce que Walt n'aimait pas les suites.
    • Bambi : Une adaptation prévue du roman Bambi's Children, suite de l'original. N'a pas passé le stade de pré-production, supposément parce que Walt n'aimait pas les suites.
    • Rapunzel : Une suite à Raiponce fut considérée pendant un temps avant d'être abandonnée.
  • Considérées pour une sortie en vidéofilm :
  • Dumbo 2 : En développement pendant une très longue période et même annoncé sur le DVD de 2001 de Dumbo avant d'être finalement annulé.
  • The Jungle Book 3 : Annulé après les résultats médiocres du film Le Livre de la Jungle 2.
  • Treasure Planet 2, , The Aristocats 2, Chicken Little 2: Mission To Mars, Meet the Robinsons 2 : Un série de projets annulés sur ordre de John Lasseter après que Walt Disney Animation Studios ait pris les commandes de Disneytoon Studios.

Alternative Title(s): Disney Animated Canon

Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report