Follow TV Tropes

Following

Fr Franchise / Classiques d'Animation Disney

Go To

https://static.tvtropes.org/pmwiki/pub/images/waltdisneyanimationstudios.png
Advertisement:

Les Classiques d'Animation Disney sont l'ensemble des longs-métrages d'animation produits par Walt Disney Animation Studios, le studio d'animation principal de Disney, et ont une longue histoire derrière eux.

En 1937, Walt Disney sortit le premier long-métrage d'animation du monde anglophone, et le premier réalisé entièrement en animation traditionnelle. Cependant, il ne s'agissait pas, comme beaucoup le pensent, le premier long-métrage d'animation tout court. Des exemples pré-datant Blanche-Neige et les Sept Nains et utilisant d'autres types d'animation incluent El Apóstol en Argentine en 1917 (réalisé en animation de papiers découpés), Les Aventures du Prince Ahmed en Allemagne en 1926 (réalisé en animation de silhouettes), et Le Nouveau Gulliver en Union Soviétique en 1935 (réalisé en animation en volume).

Advertisement:

Cette catégorie n'inclut pas de productions des studios associés à Walt Disney Animation comme Pixar et Blue Sky, pas plus qu'elle ne comprend tous les films d'animation produits par Disney (comme les suites en vidéofilm et autres films produits par Disneytoon Studios, les localisations de films Studio Ghibli, les films produits sous une autre filiale tels que L'Étrange Noël de M. Jack par Touchstone Pictures, ou tout autre film distribué par Disney mais produit par un autre studio). Il ne semble pas y avoir de règles strictes et déterminante quant à quel film fait partie des Classiques ou non, mais de façon générale, il s'agit des films créés par la branche d'animation principale de Disney (les hybrides d'animation et de prises réelles comme Mélodie du Sud et Mary Poppins ne comptent généralement pas à moins que l'animation ne constitue la majeure partie du film, comme dans Les Trois Caballeros, Coquin de Printemps, ou Mélodie Cocktail). L'Autre Wiki comporte une liste de tous les longs-métrages de Disney, Classiques ou non.

Advertisement:

Voir également Disneytoon Studios, Princesses Disney, Il Était Une Fois (une Parodie Affectueuse par Disney de leurs propres films), Kingdom Hearts (une série de jeux utilisant des personnages issus de pratiquement tous les Classiques et bien plus encore), et Tous en Boîte ! (une série faisant apparaître des personnages issus de tous les Classiques jusqu'à 2001). Once Upon A Time est un série en prises réelles diffusée sur la chaîne ABC possédée par Disney, dont les personnages de comptes de fées sont fortement et clairement inspirées des Classiques Disney correspondants. Descendants est un film diffusé sur Disney Channel mettant en scène les enfants des personnages des Classiques en prises réelles. Les Remakes en Prises Réelles de Disney désignent une série de films recréant les Classiques d'Animation en prises réelles.

Qui Veut la Peau de Roger Rabbit et L'Étrange Noël de M. Jack furent tout deux produits et distribués par Disney via leur filiale Touchstone Pictures (la re-sortie du second en 3D se fit sous le nom de Disney eux-mêmes). Comparer le travail de l'ex-animateur de Disney Don Bluth, ainsi que les deux films d'animation produits par Fleischer Studios.

La liste de tous les Classiques d'Animation (ainsi que des films à venir, des films annulés, et des franchises dérivées) est disponible sur la page de Résumé.


Schémas communs des Classiques d'Animation Disney :

  • Disneyfication : Disney, qui donne son nom au schéma, prend fréquemment d'énormes libertés créatives par rapport aux œuvres d'origine sur lesquelles sont basées les Classiques, et sont de loin l'exemple le plus connu de cette pratique.

  • Échelle Graduée des Dénouements : Les films se terminent généralement sur des fins heureuses, avec de rares fins aigre-douces de temps à autres.

  • Et Ils Vécurent Heureux : Les seuls des Classiques à éviter ce schéma sont Pocahontas et Rox et Rouky.

  • Plus Doux, Plus Sucré : En plus des adaptations étant souvent moins sombres que les histoires sur lesquelles elles sont basées, certains des Classiques ont un ton beaucoup plus léger que les autres.
    • Dumbo était bien plus léger que les films l'ayant précédé ; il fut produit avec un budget moindre dans le but de générer de l'argent, d'où le fait qu'il ait en priorité chercher à s'adresser aux enfants.
    • Les Aristochats présente une histoire bien plus simple et positive et un antagoniste bien moins menaçant que les films l'ayant précédé et lui ayant succédé.
    • Bien que Hercule ait ses moments sombres, il avait pour but d'être plus léger que le film notoirement très sinistre et subversif qu'était Le Bossu de Notre-Dame.

  • Plus Noir, Plus Corsé : Pinocchio, Taram et le Chaudron Magique, et Le Bossu de Notre-Dame sont fréquemment considérés comme particulièrement sinistres par rapport au reste des Classiques d'Animation. On y trouve respectivement des enfants défigurés réduits en esclavage et laissés à leur sort, une armée de morts-vivants animée par rotoscopie, et un vieil homme reniflant les cheveux d'une jeune femme et exprimant son désir pour elle. Peuvent aussi être perçus comme tels Atlantide : L'Empire Perdu, qui troque la couleur, les animaux rigolos et les chansons pour de l'action, des explosions, et la mort de nombreux personnages secondaires, Pocahontas, l'un des rares films ou le sort de l'un des personnages principal est laissé incertain, et Zootopie, pour sa représentation inconfortablement réaliste de l'impact des préjudices culturels sur la société.

  • Suite : Les véritables suites sont particulièrement rares parmi les Classiques. Walt Disney lui-même était particulièrement opposé à l'idée de produire des suites à ses films, et la plupart des tentatives ne dépassèrent pas le stade de la pré-production, Les Trois Caballeros étant potentiellement l'unique exception. Il fallut attendre les années 1990 pour qu'une autre suite, Bernard et Bianca au Pays des Kangourous, voie le jour, mais son flop au box-office mit le frein à d'autres tentatives ; Fantasia 2000 fut la seule exception, et le film Winnie l'Ourson de 2011 était plus un semi-reboot qu'une véritable suite. Disney a commencé à être plus ouvert à l'idée, avec la sortie de Ralph 2.0 et La Reine des Neiges 2.

  • Vétérans : Le premier Classique, Blanche-Neige et les Sept Nains, est sorti en 1937. Depuis, plus d'une cinquantaine ont vu le jour, et ils ne montrent aucun signe de s'arrêter.


Alternative Title(s): Disney Animated Canon

Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report