Follow TV Tropes

Following

Fr Bande Dessinee / Gaston Lagaffe

Go To

https://static.tvtropes.org/pmwiki/pub/images/GastonLagaffe_1121.jpg
Gaffe à Lagaffe !

"M'enfin !"
Advertisement:

Gaston Lagaffe est l'un des héros les plus reconnus et populaires de la bande dessinée franco-belge. Le personnage est apparu pour la première fois dans le n°985 (28 février 1957) de Spirou. Créé par Andre Franquin, qui souhaitait mettre en scène un Anti-Héros après des années à travailler sur la série Spirou et Fantasio, Gaston Lagaffe est un garçon de bureau employant par une version fictive des Éditions Dupuis.

Le fait est que Gaston ne se met jamais au travail, préférant passer ses journées de bureau à concevoir toutes sortes d'inventions farfelues, à jouer de la musique à l'aide d'instruments bizarres, à s'occuper de divers animaux et plantes, à mener des expériences de chimies aux conséquences explosives, ou tout simplement à dormir. Tout cela l'amène régulièrement à des prises de bec avec son névrosé supérieur Fantasio, plus tard remplacé par le tout aussi irascible Léon Prunelle, lesquels sont en charge de l'impossible mission de le faire travailler. Gaston entretient également une relation supposément platonique mais réciproque avec sa collègue Mademoiselle Jeanne.

Advertisement:

Malgré le refus de Franquin de laisser son personnage être adapté au cinéma, un film du nom de Fais Gaffe à la Gaffe est sorti en 1981, dont le scénario et les personnages n'étaient ni plus ni moins que ceux de Gaston Lagaffe avec des noms différents. Une autre adaptation cinématographique, officielle cette fois-ci, est sortie en avril 2018.


Gaston Lagaffe présente des exemples des schémas suivants :

  • À Côté de la Plaque :
    • Gaston décide d'installer sur sa voiture un gazogène, i.e. un moteur à combustion interne utilisant du bois ou du charbon comme carburant, afin de "faire sa part pour économiser l'énergie". Un gazogène fonctionnel pollue effectivement moins qu'un moteur à essence, mais celui de Gaston émet une opaque fumée noire et finit par exploser. Devant cet échec, il décide de reprendre le problème à zéro, et finit par inventer un gazogène à essence, déclarant à son sujet que "c'est comme un énorme carburateur".
    • Advertisement:
    • Une autre invention de Gaston est une ceinture de sécurité élastique, afin d'éviter de devoir la déboucler et la reboucler à chaque fois qu'il sort de sa voiture pour poster une lettre. Il ajoute qu'il met systématiquement celle-ci lorsqu'il conduit, car il ne rigole pas avec la sécurité.
  • Calembour: Abat-Journé dans cet exemple :
    Prunelle : On fait des expériences curieuses : 'paraît que les rats réagissent à la musique...
    Lebrac : Ah oui ! Surtout aux rat-psodies...
    Prunelle : Rrrognntudju! C'est le plus mauvais de la semaine !
  • Câliner le Chien :
    • Dans l'une des planches, M. Boulier se rend au sixième étage afin de déceler la source de son manque de productivité. Après avoir subi les bonds d'excitation du chat, les odeurs nauséabondes d'une expérience de Gaston, une attaque de la mouette en colère, et l'explosion de l'expérience sus-mentionnée, celui-ci contacte M. Dupuis afin de lui suggérer d'augmenter massivement les employés de l'étage, à la grande surprise de celui-ci.
    • Dans l'un des gags, Gaston et ses compères trafiquent un parcmètre de sorte que celui-ci se retrouve recouvert de lierre, au grand désarroi de Longtarin. Dans la planche suivante, ce dernier veille sur le parcmètre, qui abrite désormais une nichée d'oiseaux, en le protégeant des chats et en s'assurant que les personnes se garant devant nourrissent convenablement les oisillons.
  • Connard : Longtarin prend souvent un plaisir sadique à infliger des contraventions et à contrôler les usagers à outrance. Dans l'un des gags, il patiente quinze minutes entières près d'un parcmètre, certain que Gaston ne reviendra pas à temps et jubilant d'avance de la contravention qui en résultera. Dans un autre, il verbalise Gaston non seulement pour le stationnement interdit de sa voiture, mais aussi d'une auto-jouet, et d'un patin à roulettes.
  • Gag Récurrent :
    • Tout du long de la série, De Mesmaeker ne réussit jamais à enfin signer les fameux contrats sans que les gaffes de Gaston ne l'interrompent, ou ne détruisent ceux-ci immédiatement après.
      • À deux occasions, De Mesmaeker finira par signer un contrat avec Gaston lui-même : la première fois pour les droits de vente d'une recette de chicken-soup à laquelle il avait hâte de goûter, et la seconde pour la production en série d'une horloge avec un cosmonaute pour coucou qu'il trouvait hilarante.
    • Gaston reçoit fréquemment l'ordre de s'occuper du courrier en retard, une tâche qu'il essaye souvent d'éviter en dissimulant celui-ci, voire en le détruisant (volontairmeent ou non).
    • Gaston est responsable du rangement de la documentation... laquelle devient rapidement en une montagne de papier, dont les personnages n'osent pas s'approcher par peur des avalanches, et où trouver un livre nécessite un équipement de spéléologie. Gaston la convertira même à une occasion en un labyrinthe grandeur nature.
    • À plusieurs occasions, le cambrioleur "Freddy-les-doigts-de-fée" tentera de s'introduire chez les éditions Dupuis. Gaston finit toujours par être indirectement responsable de ses échecs, et celui-ci se trouve dans une telle situation de détresse le lendemain (empêtré dans un cactus, enterré sous une avalanche de livres, etc.) que les autres personnages le prennent en pitié et ne le dénoncent pas à la police.
    • Une série de gags en une case des premiers albums montraient Gaston dans des costumes particulièrement originaux et/ou élaborés suggérés par Fantasio, le poussant à se demander "...mais si on danse ?" ; dans les albums suivants, les collègues de Gaston feront fréquemment le même commentaire à chaque fois que Gaston se déguise.
    • Le Gaffophone de Gaston cause systématiquement la chute des plafonds et l'éclatement des vitres à chaque fois qu'il en joue. Il a même causé l'effondrement de tout un étage lorsque joué en concert avec d'autres instruments du même genre, et une version miniature de celui-ci a fait s'écrouler une maquette de l'immeuble.
    • Lorsque la boule de bowling de Gaston apparaît dans un gag, il y a fort à parier qu'un crâne finira fracturé ou une jambe broyée.
    • L'une des inventions de Gaston est la "cire-qui-brille-sans-glisser". À chaque fois que celle-ci est utilisée, elle semble plus glissante encore que la fois précédente.
    • Une noix incroyablement difficile à ouvrir est apparue dans plusieurs gags. Elle a résisté au casse-noix, à la scie, à l’entrebâillement d'une porte, à l'impact avec une boule de bowling, à un instrument de chantier, et même aux roues d'un tramway.
      Gaston: Jamais vu une noix aussi dure...
    • La "guerre des parcmètres" que se livrent Gaston et Longtarin est de plus en plus présente dans les derniers albums. Au fil des planches, les parcmètres se sont vus tordus, sciés, mis sur pieds de caoutchouc, remplacés par des distributeurs de bonbons, équipés de fusées de détresse, changés en bandits manchots, couverts de lierre, propulsés en l'air, et bien plus encore.
  • MacGuffin : Les contrats de De Mesmaeker. Leur contenu n'est jamais révélé, et ils n'existent que pour que Gaston empêche leur signature, les détruisant souvent au passage.
  • Pas d'Antagoniste : Il y a certes des tensions entre Gaston et ses collègues, et il est souvent en conflit avec l'agent Longtarin ou M. De Mesmaeker, mais la série ne présente pas réellement de véritable antagoniste.
  • Phrase Fétiche :
    • "M'enfin ?" pour Gaston, forme contractée de "Mais enfin ?", à chaque fois que les choses ne se passent pas comme prévu (c'est-à-dire souvent).
      • L'expression fut traduite par en anglais par "Wha-huh?"Détails , en néerlandais par "Nou Moe?"Détails , en suédois par "Jösses"Détails , et en danois par "Hva'ba'?"Détails .
    • "Rogntudju !" pour Prunelle, un juron créé par déformation de "Nom de Dieu !".
      • Ce juron est traduit en allemand par "Hrrgttnchml!"Détails , en néerlandais par "Grretvrrrdrie!"Détails , et laissé tel quel en suédois.
    • "Les signerai jamais !" pour De Mesmaeker, à propos des contrats.
    • "...Mais si on danse ?" est partagé par plusieurs personnages, commentant les superbes mais peu pratiques costumes de Gaston.
    • Sur la couverture des numéros de Spirou, Gaston s'exclamait aussi fréquemment "C'est la dernière fois que je présente une première page !", à chaque fois que ladite couverture le présente dans une situation malencontreuse.


Top

How well does it match the trope?

Example of:

/

Media sources:

/

Report