Follow TV Tropes

Following

Fr / RPG Oriental

Go To

Le RPG Oriental, par opposition au RPG Occidental, désigne un sous-genre du RPG. Il est une extension du RPG Japonais (ou "J-RPG") à une sphère culturelle plus large (au design souvent d'inspiration japonaise) plutôt qu'à un seul pays. Le terme de "RPG Console" a historiquement été associé aux RPG Japonais, du fait de leur préférence historique pour les sorties limitées aux consoles portables ou de salon ; celui-ci est tombé en désuétude lorsque les sorties multi-plateformes sont devenues la norme dans les années 2000.

Advertisement:

Un RPG Oriental, tel qu'il est communément reconnu, se distingue d'un RPG Occidental sur un plan esthétique ; les RPG Orientaux et Occidentaux suscitent des formes très différentes de réactions sensorielles et émotionnelles chez les joueurs, via des emplois différents de mécaniques similaires. L'émergence de ces différentes formes de conception esthétiques provient à la fois de l'empreinte culturelle et de l'histoire de la conception vidéoludique de l'Asie orientale ; des détails à ce sujet sont listés ci-dessous.

Certains traits notables différenciant les RPG Orientaux de leurs équivalents occidentaux sont les suivants :

  • Ils visent à satisfaire le besoin du joueur d'une histoire interactive travaillée aux personnages intéressants et aux interactions complexes.
  • Leur style graphique s'apparente à celui d'un anime ou d'un manga.
  • Advertisement:
  • Ils tendent souvent à suivre une intrigue linéaire, avec un monde moins ouvert, et souvent peu de quêtes annexes. Cependant, de nombreux RPGs Orientaux offrent une intrigue non-linéaire.
  • Le joueur contrôle généralement une équipe de personnages pré-existants. Le joueur peut parfois choisir quels personnages utiliser, mais pas de créer ses propres protagonistes, ce qui permet d'avoir une histoire plus scriptée. Mais là encore, de nombreux RPGs Orientaux dévient de cette norme.
  • Les membres de l'équipe font généralement partie de l'intrigue, plutôt que d'être des personnages sans personnalité propre.
  • Les jeux plus récents tendent à posséder un ou plusieurs systèmes "mini-jeux" permettant de personnaliser les compétences et les caractéristiques des personnages.
  • Les rencontres aléatoires y sont un élément de gameplay courant, en particulier dans les jeux plus datés.
  • Advertisement:
  • Les combats au tour-par-tour (ou au semi-tour-par-tour) y sont proéminents, bien que le combat orienté action ait été populaire à plusieurs reprises.
  • Une certaine quantité de nivelage est conseillée, voire essentielle, pour progresser dans le jeu.
  • La plupart des confrontations sont résolues via un combat ou une cinématique. La plupart des quêtes et des compétences sont liées au combat.
  • Les jets de dés sont toujours cachés et les statistiques sont des nombres arbitraires. Parfois, les jets de dés ne sont pas utilisés du tout, et les combats sont purement basés sur les statistiques.
  • Il contient souvent quelques mini-jeux.
  • Il est souvent destiné à un large public, y compris un public jeune ou féminin (d'où la présence accrue de personnages connotés shonen ou bishonen).

Les RPG Orientaux peuvent être simplement définis comme des RPG développés pour le marché asiatique, mais cette définition ignore les composantes esthétiques majeures qui permettent au genre de se distinguer, la rendant peu pertinente en tant que définition d'un genre vidéoludique à part entière (certains des premiers RPG Japonais sont si inspirés des jeux de rôle pour ordinateur de l'époque qu'ils n'ont que peu de ressemblance avec les codes admis du genre). Cela étant dit, attendez-vous à ce que les jeux listés ici appliquent cette première définition.

Les RPGs sur console peuvent inclure différents et divers sous-genres :

  • Le RPG Tour-Par-Tour : Il est le genre auquel la plupart des gens pensent lorsque l'on parle de "J-RPG". Le format au tour-par-tour fut codifié par le jeu Dragon Quest en 1986, qui codifia également tous les éléments-clés du genre du J-RPG dans son ensemble. Le RPG Tour-Par-Tour fut probablement le style de RPG le plus populaire de l'ère de la SNES à celle de la Play Station 2. Plus tard, le gameplay s'est mêlé à d'autres genres (comme les Jeux d'Action, les Jeux d'Aventure, les Jeux de Simulation, et les Jeux de Stratégie), bien que la formule "explorer / entrer en combat / variante du combat tour-par-tour" soit encore fortement présente dans beaucoup de jeux de ces sous-genres.
  • L'Action RPG : Ce genre mélange la formule du RPG avec des éléments d'Action-Aventure, et conserve ainsi une histoire développée, des personnages inspirés par l'esthétique manga, et l'expérience et les statistiques, tout en remplaçant le système de combat au tour-par-tour par un système d'attaque en temps réel inspiré des Jeux d'Action. Les Action-RPG trouvent leur origine dans des RPGs du début des années 80 comme Dragon Slayer ou Hydlide, qui combinaient des éléments de RPG traditionnels avec des éléments de jeux d'arcade d'action japonais. Jusqu'aux années 2000, la majorité des Action-RPG venaient du Japon, mais passé ce cap, il est devenu plus fréquent de voir des Action-RPG occidentaux.
  • Le RPG Souls-Like : Ce genre met en priorité l'emphase sur l'esquive et le mouvement. Ils sont typiquement particulièrement difficiles et ont un ton bien plus sombre que le reste des RPG Orientaux, et en constituent le sous-genre le plus récent, né avec Demons Souls en 2009 et popularisé par Dark Souls en 2011, d'où le nom de celui-ci.
  • Le RPG Stratégique : Il s'agit de jeux de stratégie au tour-par-tour réalisés dans un style "RPG console", bien que des exemples plus récents de ce sous-genre aient inclus des éléments de stratégie en temps réel. Par opposition au format tour-par-tour traditionnel d'un Dragon Quest ou d'un Final Fantasy, les RPG Tactiques offrent une plus grande liberté de mouvement en combat, tandis que la narrative est également plus à même d'être non-linéaire, les décisions stratégiques ayant souvent un impact sur la manière dont se déroule l'histoire. Le genre du RPG Stratégique est principalement dominé par le Japon, là où les RPG Occidentaux permettent souvent déjà une certaine liberté de mouvement en combat par défaut.
  • L'Exploration de Donjon : Ce sous-genre inclut à la fois des jeux orientaux et occidentaux ; il était plus commun au sein des RPGs Occidentaux jusqu'aux années 90, mais il est aujourd'hui autant populaire parmi les uns que les autres.

L'histoire du J-RPG (et par extension du RPG Oriental) et de la façon dont le genre a divergé du RPG Occidental trouve ses origines dans les différences de conception entre les RPG occidentaux sur ordinateur et les RPG japonais sur console. Le développement des RPG japonais trouvait à ses débuts de fortes inspirations dans les pionniers du RPG Ordinateur tels que Ultima et Wizardry. Cependant, dans les années 1980, les ordinateurs personnels n'étaient pas aussi répandus dans les foyers japonais que dans les pays occidentaux à cause de leur coût élevé, et il n'y avait donc que peu de place sur le marché pour ces jeux-ci.

L'arrivée et la popularité de la Famicom créa une opportunité pour partager des jeux de ce type auprès d'un plus large public. En 1986, Dragon Quest reprit la formule établie par Ultima et Wizardry et la simplifia pour s'adapter au limitations de la console ; le jeu atteint rapidement le statut de phénomène culturel et eût une influence majeure sur l'industrie vidéoludique japonaise, devenant le Codificateur, voire même le Créateur du genre du J-RPG. Dans les décennies suivant la sortie de Dragon Quest, les RPG Console japonais et les RPG Ordinateur occidentaux développèrent progressivement une identité de plus en plus distincte, influencée à la fois par les différences culturelles et les racines respectives de ces deux genres.

Dans les années 2000, l'écart de performance entre les différentes plate-formes diminuant, la distinction entre les RPG sur console ou sur ordinateur devint progressivement obsolète. Cela mena à une nouvelle distinction entre RPG occidentaux et japonais. Ladite distinction fut critiqué par beaucoup pour être trompeur et peu pertinent, et des influences mutuelles et exceptions existent bien entendu au sein du spectre des jeux et des genres. Cela étant dit, les deux termes persistent pour le moment.

Les RPG originaires d'autre spays d'Asie de l'Est, tels que la Chine ou la Corée du Sud, ont été fortement influencés par le style de leurs équivalents japonais ; par exemple, l'un des premiers et plus influents RPG chinois, Sword and Fairy, présente de très claires inspirations issues du J-RPG. Cette présence des caractéristiques du J-RPG dans des jeux issus d'autres pays asiatiques a mené à l'évolution du terme de "RPG Japonais" en celui de "RPG Oriental".


Exemples de RPG Orientaux :


Alternative Title(s): Eastern RPG

Top