Fr / Frapper le Chien

http://static.tvtropes.org/pmwiki/pub/images/cobra-commander-kicks-a-puppy.jpg

"Tu as trucidé quelques chiots, aujourd'hui ?"
Tyrion à Geoffrey, Le Trône de Fer

Lorsqu'un personnage fait quelque chose de gratuitement méchant, parce que l'auteur s'assurer que le public n'éprouve aucune sympathie pour lui.

Pour citer William Cowper : "Je n'inscrirai pas à la liste de mes amis un homme qui écrase sans raison un ver de terre.". En d'autres termes, un acte cruel, peu importe sa trivialité, établit son responsable comme une personne cruelle. À l'inverse, l'auteur peut montrer un personnage commettre un acte de bonté désintéressé, pour montrer que ce personnage est une bonne personne que le public est supposé soutenir. Les deux méthodes sont employées afin d'investir émotionnellement le public dans l'histoire.

Ce qui sépare ce schéma des autres actions cruelles ou maléfiques du personnage est sa gratuité. Il n'apporte aucun gain personnel au personnage, et n'avance en rien le scénario. La seule raison d'être de cette pause dans la narration est de placer de façon claire un ou plusieurs personnage du mauvais côté de la Loi du Plus Empathique.

Frapper le Chien peut également être un acte verbal, lorsqu'une réplique a pour but de choquer le public tant elle est odieuse. Si elle est prononcée en présence du héros, il se peut qu'il fasse écho à ce que pense le public en s'écriant "Vous êtes fou !".

Bien entendu, ce schéma peut s'appliquer même lorsque aucun chien n'est maltraité. Tout acte ou réplique qui montre que la méchanceté ou la cruauté du personnage fait l'affaire, comme un patron demandant à un employé de travailler le jour de Noël alors que le fils de cet employé est à l'hôpital, ou un passant volant la monnaie d'un sans-abri, ou encore Le Dragon tabassant le héros, ses companions, ou son protégé. Un Méchant Politiquement Incorrect peut Frapper le Chien en par des actes gratuits de racisme, de sexisme, d'homophobie, ou de tout autre forme d'intolérance. Si ces évènements ont eu lieu hors-champ dans le passé, il suffit de montrer le méchant s'en souvenant avec nostalgie, et d'insister sur le fait qu'il n'éprouve pas le moindre remords.

Si l'acte cruel a pour cible un animal, cependant, un chien est généralement une victime de prédilection, d'une part du fait des connotations de loyauté aveugle, et d'autre part par tradition. Frapper plutôt un chat peut possiblement être encore plus choquant. Après tout, même les méchants aiment les chats. Donc, si une personne en vient en s'en prendre à un, ce doit vraiment être une crevure.

Ce schéma est fréquemment présent dans les séries horrifiques à Monstre du Jour, souvent pour introduire l'Enflure de Victime pour le Coup de Théâtre Karmique. Les anthologies y sont particulièrement enclines, ayant besoin d'introduire très rapidement leurs méchants, puisqu'elles n'ont qu'un épisode pour raconter leur histoire. Il est possible d'aller plus loin en faisant en sorte que ce même acte de cruauté devienne la raison de leur défaite. Cela permet en tout cas de savoir qui sera vaincu à la fin. Il s'agit de la situation opposée à une Immunité au Karma.

Dans un dessin animé, quelqu'un qui Frappe le Chien peut être légalement martyrisé par Bugs Bunny, Daffy Duck, ou encore les Animaniacs. Le Casse-Noisettes, cependant, n'attendra pas aussi longtemps.

Une des origines potentielles de ce terme provient des Westerns, dans lesquels lorsque trois bandits arrivent en ville, l'un tire sur le shériff, un sur l'adjoint, et le dernier, pour bien montrer que c'est également un méchant, frappe un chien.

Si ce qui est supposé être le moment où un personnage Frappe le Chien est excessivement horrible, cruel, ou détestable pour que le public perde immédiatement toute sympathie pour lui, alors il a passé le Point de Non-Retour de la Morale, s'il ne l'avait pas déjà passé. Si le chien en question est quelqu'un auquel le personnage tient et qu'il découvre que Être Méchant, Ça Craint, alors il a Frappé l'Ancre Morale, évitant parfois de justesse un Retournementde Veste. Si le chien appartenait à un sous-fifre, cela peut mener à un Retournement de Sbire, car Même les Sbires Ont des Proches. À certaines occasions, si le karma agit en faveur du chien, c'est lui qui aura le dernier mot. Plus rarement, après avoir été trop malmené, le chien peut décider de comploter contre le Grand Méchant à ses propres fins, car [[Being Tortured Makes You Evil. La Torture Rend Maléfique]]. Lorsque Frapper le Chien est fait d'une façon qui (généralement involontairement) rend le méchant plus appréciable, alors L'Épouvantail N'a Pas Tort. Si le personnage semble être appréciable ou sympathique aux premiers abords et qu'il s'avère être méchant en Frappant le Chien, il s'agit d'Appâter le Chien.

Bien entendu, le cœur de ce schéma n'est pas seulement l'acte crue ; il s'agit également de l'innocence de la victime, qui n'a rien fait pour mériter ce qui leur arrive. Si la cible est au contraire une Enflure de Victime, l'acte cruel peut au contraire créer de la sympathie pour le méchant ou l'anti-héros. Si s'attaquer à une Cible Acceptable est une coïncidence, cela devient Frappe Ce Sale Enfoiré. Si la victime a été spécifiquement choisie parce qu'il est un enfoiré, cela devient [Pay Evil unto Evil].

Frapper le Chien se fait aussi sans autre raison pratique que pour démontrer le côté sombre du responsable. Si le coupable le fait parce qu'il apprécie la victime et veut les aider d'une certaine façon, il est Cruel Par Bonté ; si ses actions ont un objectif plus large, ils essayent de Piquer le Chien (après tout, c'est ce que l'on fait lorsqu'il a la rage).

Ce schéma est ^souvent utilisé pour empêcher le public de penser que le méchant n'a pas de réelle raison d'être considéré comme tel ou n'a pas entièrement tort. Cela arrive lorsqu'une mauvaise écriture pousse un personnage à paraître plus sympathique qu'il n'aurait dû. Puisque les auteurs ne peuvent pas punir un méchant si le public s'y est trop attaché ou se range de son côté, Frapper le Chien est un moyen de faire disparaître cette sympathie. Cela peut cependant être contre-productif.

Contraster Câliner le Chien (pour prouver qu'un personnage est gentil) et Adopter le Chien (passer de neutre à bon).

Pour les méchants qui frappent littéralement des chiens, voir Les Méchants Frappent les Animaux.


Exemples :


Alternative Title(s): Kick The Dog

http://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/Fr/FrapperLeChien